Dr. Pascal HabeggerPost du 29. mai 2019Général

Utilisation de OneGov GEVER dans l’administration du canton de Saint Gall: Rapport intermédiaire

Depuis maintenant trois ans, le canton de Saint-Gall et 4teamwork travaillent intensivement ensemble. Dans cet article, souhaitons jeter ensemble un œil sur le chemin parcouru jusque-là. Comment le tout a-t-il commencé, quels étaient les défis et prérequis initiaux et comment ont-ils évolué ? Quels sont les objectifs à long terme et ou mènera cette route commune ?

Cet article a été réalisé en collaboration avec Erich Gollino, chef de projet GEVER du côté du canton de Saint-Gall. Chez 4teamwork, Pascal Habegger (CEO) et Philipp Röthlisberger (Head of Projects and Services) ont donné leurs impressions sur cette collaboration.

Comment est née cette collaboration ?

Erich Gollino: Le gouvernement du canton de Saint-Gall a décidé d’adopter la stratégie GEVER fin 2015, qui prévoyait l’introduction d’un système GEVER unitaire pour l’ensemble de l’administration cantonale. Dans le cadre d’une phase pilote, qui dura jusqu’à fin 2017, il était prévu d’équiper 3 services de ce système GEVER. Également part de cette phase pilote : une adjudication selon GATT/OMC, qui tomba en faveur de 4teamwork et son produit OneGov GEVER. Après une clôture réussie de la phase pilote, la chancellerie d’état a été mandatée de déployer le système GEVER pour l’ensemble de l’administration cantonale. Ce processus est actuellement en cours. En plus du noyau de l’administration du canton, le ministère public et les tribunaux sont également équipés.

2018 0920 155544Luftbild Stiftsbezirk Bearb

Quels sont les besoins et quels était les défis jusque-là ?

Erich Gollino: Les utilisateurs souhaitent un système performant et facile à utiliser. L’inclusion du monde mobile (travailler les documents depuis sa tablette/son smartphone) a également une importance grandissante. Nous avons donc besoin d’un partenaire qui se charge aussi bien du « business quotidien » concernant les migrations que du développement continu du système GEVER. En même temps, les questions de sécurité des données et des systèmes ne doivent pas non plus être négligées.

Quels défis se démarquent après ces trois ans?

Philipp Röthlisberger: La durée prolongée du projet ainsi que le parallélisme entre les projets en cours d’introduction et ceux en exploitation productive représentent des défis qui requièrent beaucoup d’endurance. Il est aussi important de ne pas mélanger les questions organisationnelles avec les questions techniques.

Au fil de l’année passée, parallèlement à la migration et les formations de divers services, 5 releases officielles ont été déployées – un défi aussi bien d’organisation que technique.

Pascal Habegger: Les utilisateurs du canton de Saint-Gall accèdent primairement à OneGov GEVER par l’intermédiaire de Microsoft Internet Explorer ou Edge, ou de Google Chrome. Toutefois, on remarque que plus en plus d’accès se font aussi par l’interface web de OneGov GEVER (RESTful API), par des application tierces comme par exemple OneGov Explorer (Aussi connu sous le nom de « Disque GEVER ») de l’entreprise Ubit. Celui-ci permet un accès facilité à OneGov GEVER via un disque réseau standard dans l’explorateur de fichiers.

Également présentes à Saint-Gall : KODASA et GESTION DE PARTICIPATION, 2 applications professionnelles utilisant également l’interface. Cette dernière est extrêmement performante, et de multiples millions d’accès par mois sont supportés sans peine.

Où en est le déploiement de OneGov GEVER ?

Philipp Röthlisberger: Jusqu’à fin 2018, 11 services avec un total de 1200 utilisateurs ont été migrés et formés (Chancellerie, tous les secrétariats généraux, police cantonale, archive d’état). Pour cette année, nous prévoyons d’en migrer 12 de plus et l’année prochaine, 13 autres. Déjà maintenant, nous administrons au total plus de cent mille dossiers et plus de 2 TB de données. L’application tourne dans un environnement hautement redondant d’Abraxas, offrant une disponibilité de plus de 99.99%. Le temps de réponse de OneGov GEVER tourne autour de 1.1 secondes, un résultat très satisfaisant.

Quel est le plan pour la suite du projet ? Y-a-t-il d’autres étapes-clés à l’horizon ?

Erich Gollino: Jusqu’au plus tard fin 2023, OneGov GEVER aura été introduit auprès de l’administration cantonale dans son entièreté, avec, au total, 65 services interconnectés et plus de 4500 utilisateurs.

Pascal Habegger: Une autre étape importante est l’introduction du nouveau système d’information du conseil (RIS), en tant qu’extension de OneGov GEVER, proposant aux plus de 120 conseillères et conseillers cantonaux la préparation mobile des séances au moyen de tablettes. La nouvelle solution RIS s’intègre directement dans le système de vote et de vidéo ; les procès-verbaux sont convertis en texte à partir des enregistrements et ensuite mis à disposition pour un traitement additionnel dans le RIS.

Grâce au nouveau système RIS ; l’administration cantonale effectue un grand pas en direction de la conversion numérique : Toutes les affaires gouvernementales et parlementaires peuvent être entièrement traitées par l’intermédiaire de OneGov GEVER et RIS, sans la moindre interruption des médias.

Comment fonctionne la coopération? Comment travaillez-vous ensemble ?

Philipp Röthlisberger: Je définirais la coopération comme étroite, partenariale, sur un même pied d’égalité, ouverte et transparente. Un échange régulier a lieu entre Saint-Gall et Berne (Appels Skype, réunions on-line mais aussi sur place). Dans ce sens, nous voyons l’avenir d’un œil enthousiaste et nous nous réjouissons de notre collaboration continue avec Saint-Gall.

Vous avez de questions? Nous vous consacrons volontiers du temps

Inscription Newsletter